L’abeille, sentinelle écologique : protégeons-la !

Depuis 2007, la Ville d’Angoulême est partenaire du programme L’Abeille, sentinelle de l’environnement. Ce programme national pour la survie des Abeilles et la sauvegarde de la biodiversité multiplie les actions pour faire connaître le rôle biologique indispensable de cet insecte aujourd’hui menacé.
abeille sentinelle

 L’abeille : minuscule… mais essentielle

Ce petit insecte, qui nous effraie de son dard autant qu’elle nous ravit de son miel, contribue à la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs et à fruit de notre planète, soit plus de 200 000 espèces. Il joue donc un rôle essentiel dans le maintien de notre biodiversité, et assure le renouvellement des vergers au fil des saisons.

Selon les données de l’INRA, 35% de nos ressources alimentaires et 65% de leur diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles! Une abeille au meilleur de sa forme va en effet butiner 700 fleurs en moyenne par jour : c’est l’alliée indispensable de l’agriculteur, notamment pour des cultures comme les arbres fruitiers, les cultures oléagineuses (colza, luzerne…), et certains légumes.

Un insecte aujourd’hui menacé

Cela fait plus de dix ans que les apiculteurs et autres biologistes tirent la sonnette abeille butined’alarme… L’abeille est en effet la première victime des insecticides et pesticides neurologiques systémiques utilisés en agriculture, et se trouve directement exposée à la pollution.

A cela s’ajoutent le rôle destructeur de l’urbanisation massive, le non-respect des écosystèmes, l’assèchement des zones humides… autant de facteurs qui contribuent à appauvrir et détériorer les ressources en nectar et pollens nécessaires au développement de l’abeille.

On a ainsi pu observer dans les dernières décennies une réelle dégradation en qualité et en quantité des pollens : 2/3 des pollens, abondants il y a à peine 50 ans, ont disparu. Ce déséquilibre se répercute sur la chaîne de la vie. Fragilisée, l’abeille se développe mal, se reproduit mal, sa population diminue, ainsi que la pollinisation… donc les espèces végétales se reproduisent moins, et la biodiversité est menacée.

 Un programme français et européen de protection

C’est pourquoi la sauvegarde de l’abeille est, pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF), un enjeu stratégique environnemental et économique qui va bien au-delà du monde des apiculteurs. En France, le déclin brutal des colonies d’abeilles rucheentre1994 et 2004 est à l’origine d’une mobilisation nationale puis européenne sans précédent, auprès du grand public comme des institutions.

L’UNAF crée ainsi en 2005 le programme « L’Abeille, sentinelle de l’environnement », qui reçoit le sotien d’une soixantaine de partenaires (villes, entreprises, régions…). Ses objectifs? Répondre à des problématiques sociétales majeures : la disparition des insectes pollinisateurs ; la préservation de la biodiversité ; l’évolution vers une agriculture durable ; la préservation du lien homme-nature et l’information du public.

Notamment, l’UNAF propose d’installer des ruches dans les villes, pour mieux faire connaître leur rôle et développer des colonies : l’abeille est à l’aise à la ville, où le renouvellement des fleurs est régulier et les pesticides moins présents… Les partenaires engagés dans ce programme s’engagent ainsi à aménager un site spécifique pour les abeilles.

Angoulême partenaire de l’UNAF… les APIdays!

Moment essentiel, les journées nationales du programme se déroulent chaque année en APIdaysjuin. Les 21 et 22 juin 2013, dans plus de 70 villes de France, apiculteurs et partenaires invitent le public à une grande Fête militante, ludique et pédagogique  dédiée à la sauvegarde de l’abeille et de la biodiversité.

Thématique à l’honneur cette année : « Les saveurs et verrues des produits de la ruche : miels, pollens, propolis, gelée royale, cire… des trésors naturels à découvrir ».

La Ville d’Angoulême accueille les APIdays le 21 juin, au parc de Frégeneuil, autour de son rucher. Plusieurs animations seront à découvrir : la projection en continu du film de Sylvie Chabas Les secrets de la ruche; une exposition : « L’abeille et la vie de la ruche »; une démonstration d’extraction de miel; une vente des produits de la ruche ; des ateliers…

L’ensemble du programme, ouvert à tous, gratuit et soutenu par la Société Charentaise d’Apiculture, est à découvrir sur le site de la ville: www.angouleme.fr. 

http://www.abeillesentinelle.net

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *