Laissez passer les petits papiers!

Depuis près de 40 ans, Angoulême est indissociable de son festival de BD, qui attire chaque année près de 200 000 visiteurs. Une vocation à laquelle rien ne semblait prédestiner notre ville, si ce n’est peut-être l’une de ses industries historiques, sans laquelle la BD n’aurait jamais pu exister : le papier ! Si vous ne le saviez pas, il est grand temps d’aller découvrir le musée qui lui est consacré.

musee-du-papier

Un peu d’histoire

Inventé en Chine au IIIème siècle avant notre ère, répandu par les Arabes au début du Moyen Âge, modernisé par les protestants de France après l’invention de l’imprimerie puis par les Hollandais à la fin du XVIIème siècle, le papier entre dans l’ère industrielle à la  fin du XVIIIème siècle, avec l’invention de la machine à papier. Utilisant des procédés chimiques polluants et montrée du doigt dans les problématiques de déforestation et de gestion de l’eau, l’industrie papetière est aujourd’hui amenée à se remettre en cause et à privilégier le recyclage et des procédés plus respectueux de l’environnement.

Façonnage des cahiers de papier à cigarettes à la Papeterie J. Bardou-Le-Nil, en 1949  © Musée du Papier d’Angoulême

Façonnage des cahiers de papier à cigarettes à la Papeterie J. Bardou-Le-Nil, en 1949
© Musée du Papier d’Angoulême

Mais revenons en arrière, sur le site du musée, là où tout a commencé (du moins à Angoulême!). Car ici, l’activité papetière remonte à l’implantation d’un premier moulin à papier, en 1791. La papeterie devient la propriété de la famille Lacroix (1819-1885) puis est reprise par les Papeteries Joseph Bardou – « Le Nil », qui produisent notamment du papier à cigarettes. Plébiscité par les fumeurs, le papier à l’éléphant devient mythique, mais n’empêche pas le site de production de fermer ses portes en 1970. Il faudra attendre une bonne dizaine d’années pour que cette spectaculaire friche industrielle soit réhabilitée et devienne un centre culturel et le musée que l’on connaît aujourd’hui.

Le papier dans tous ses états

musee-du-papier-angoulemeLe Musée du papier propose une exposition permanente qui retrace le parcours du papier, depuis ses procédés de fabrication jusqu’aux produits manufacturés qui en sont issus, en passant par le produit fini lui-même. Naturellement, le papier à cigarette est à l’honneur, et notamment le Nil, dont on peut voir des échantillons et des produits publicitaires rétro. Attention, nostalgie ! Ne manquez pas la salle Charente Confluences, qui vous mène au bord du fleuve et vous en fait découvrir toutes les ressources industrielles et artistiques — car le papier est aussi un univers de création.

papier-a-cigarette-bardou

Expositions temporaires, ateliers origami pour petits et grands, conférences et même promenades au bord de l’eau, le Musée a de quoi plaire à toute la famille. Alors, en attendant le tourner les pages des ouvrages des lauréats du festival, rendez-vous au Musée du papier pour découvrir tous leurs secrets de fabrication !

 

Musée du papier

134 rue de Bordeaux – 16000 Angoulême

Tél. 05 45 92 73 43

museepapier@mairie-angouleme.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *